Jeux d’ambiance


Les jeux de stratégie abstraits se jouant à trois comme Yalta (adaptation des échecs) ou à quatre comme le Rolit (adaptation du Reversi) ou à plus de quatre comme certaines versions du Pente, ou comme les dames chinoises, deviennent à notre sens un jeu d’ambiance dont la stratégie disparaît derrière les alliances tacites ou explicites & les considérations tactiques. C’est dire notre horreur de ce type de jeux !

Pourtant, nous nous adonnons volontiers aux délices de Contrario ou de Time’s Up, jeux où notre rapidité d’esprit nous permet de briller. Car si notre cerveau s’avère d’une lenteur désespérante quand il doit réfléchir profondément, il se révèle d’une extrême rapidité quand la superficialité est de mise que ce soit dans l’étalage culturel ou dans l’humour, mais nous ne n’y amusons pas : nous exerçons nos neurones ,même quand nous faisons de l’humour ; ce ne sont jamais des passe-temps agréables destinés à tromper l’ennui(01).

Dans le pire des cas, il s’agit pour nous de monnaie d’échange : nous espérons qu’en contrepartie, nos partenaires s’initieront, un jour, à un ou plusieurs de nos jeux préférés ! Bien que nous n’ayons pas le sentiment de l’être, un joueur sérieux est très proche d’un raseur professionnel, mais pas d’un barbier. De fait, quand le seul divertissement consiste en de brèves rêvasseries, on peut rire sans s’amuser, on peut pratiquer des jeux sans s’amuser, sans jouer même puisque cette activité, jamais gratuite, vise à faire travailler efficacement le cerveau !

Bref, si l’ambiance est bonne, lors de jeux d’ambiance, c’est rarement de notre fait, bien que nous soyons bon public & bon pitre.

Dans le meilleur des cas, il s’agit de faire plaisir à au moins un proche, ce qui n’a pas de prix !

Sauf dans le cas où nous sommes de très mauvaise humeur, nous sommes plutôt un exhausteur de climat cordial, qu’un créateur d’atmosphère gaie !

Si les jeux intéressants, à notre sens, sont peu nombreux, mais tous culturels : les jeux de dessins (Pictionnary) ou de ni oui ni non (Taboo) s’avèrent sans attraits !

Contrario, Unanimo, Sky!, Trivial Pursuit, Time’s Up en sont de bons exemples. Uno se révèle le seul jeu de cartes trouvant grâce à nos yeux !

✧✩❖✩✧

Notes

n01

Une fois notre survie assurée, une fois notre position dans le monde jugée acceptable, notre problème principal consiste à passer le temps. Quand nous y échouons nous disons nous ennuyer. Ayant résolu ce problème grâce aux multiples activités & passivités décrites dans la page d’accueil du site principal (scifo.fr), nous ne nous ennuyons jamais ! Comme nous n’avons pas le temps d’accomplir toutes les tâches voulues, il n’est pas question pour nous de nous disperser plus que nécessaire, dans des actions insignifiantes !

✧✩❖✩✧